À la rencontre d’Élia

4 décembre 2020

Ballad of the Oracle, Steam


Il était une fois, dans un royaume verdoyant, une jeune mage du nom d’Élia. Depuis plusieurs années, elle habite une petite maison au cœur de la forêt. Dans son havre de paix, elle peut se livrer à ses activités préférées. Venez à sa rencontre!

La maison d'Élia
La maison d’Élia

Sa maison est son refuge. Elle y passe beaucoup de temps à lire un livre mystérieux, auquel elle est particulièrement attachée. Ses promenades près des ruines lui permettent également de profiter de la nature et d’en apprendre davantage sur le passé de ces lieux. Quelques fois, un petit oignon vient l’embêter alors elle s’amuse à l’effrayer. Élia adore pêcher de bons poissons pour le dîner et va parfois chercher des légumes au potager du village.

Les ruines du sanctuaire
Les ruines du sanctuaire

Sa chevelure verte n’est pas la seule différence entre la jeune mage et les habitants du royaume. Elle dispose d’un pouvoir puissant. En clignant de l’œil droit, Élia se retrouve transportée dans un univers alternatif. Certains éléments de cet environnement lui semblent familiers, d’autres non. C’est parce que des événements historiques différents peuvent avoir affecté ces mondes alternatifs. D’un simple geste, la mage peut donc voyager d’une ligne du temps à l’autre.

Le pouvoir d'Élia lui permet de voyager entre des réalités alternatives
Le pouvoir d’Élia lui permet de voyager entre des réalités alternatives

Un pouvoir aussi important ne vient pas sans responsabilité. Le royaume est menacé. La jeune Élia doit donc retrouver les fragments d’une chanson pour sauver tous les habitants. Pour réussir, elle va devoir affronter des monstres et voyager entre les différentes réalités pour progresser et éviter des pièges liés à l’espace dans lequel elle se trouve. Réussirez-vous à aider Élia dans sa quête?


Vous avez apprécié votre rencontre avec Élia et souhaitez en apprendre davantage sur le jeu et son univers? Nous vous racontons l’histoire de Shishi : Ballad of the Oracle dans un autre article.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *